Et si on se familiarisait avec le métier de boucher ?

La profession de boucher est lié au métier de l’artisanat associé à la viande. En exerçant ce métier, le boucher est aussi responsable de la gestion et de la vente de ses produits auprès des clients. Pour exercer ce métier artisanal et commercial, il faut passer par des études spécifiques en boucherie afin de devenir un véritable professionnel. 

Quel parcours effectuer pour devenir boucher ?

Ce métier nécessite une formation adéquate dans ce domaine accessible en CAP ou en préparant un Bac Pro Boucher-Charcutier-Traiteur sur trois ans. Ce parcours peut être suivi en contrat d’apprentissage à la place de l’enseignement traditionnel. En effectuant ce genre de contrat, l’élève apprend plus rapidement son futur métier car il passe 60 % de son temps au sein même de l’entreprise

Pendant le temps scolaire, il apprendra tout ce qu’il faut savoir sur la viande et le métier, tout en suivant un enseignement général comme les maths et le français. Pendant son temps de travail, il apprendra toutes les techniques et le savoir-faire du boucher. Il étudiera également la préparation des viandes mais aussi le milieu de la vente. En effet, pour faire un bon boucher, il faut avoir la fibre commerciale

Quelles sont les tâches de l’artisan boucher ?

Le boucher doit tout connaître de la viande et les meilleurs morceaux pour satisfaire au mieux ses clients. L’identification des viandes même les plus tendres et les plus appétissants n’auront plus de secret pour lui. Que ce soit chez un grossiste ou à l’abattoir, il saura choisir le produit idéal pour la vente et pourra les découper et les désosser sans aucun souci. Ce métier exige une bonne dextérité car il faut manipuler des outils tranchants. 

L’artisan sera capable de préparer les viandes hachées, les paupiettes, les saucisses et autres encore. Les plats préparés devront être élaborés avec soin. Des connaissances en matière d’hygiène lui seront enseignés pendant ses études ainsi que les techniques de conservation

Le boucher doit être « commercial » 

Ce métier exige aussi des soins lors du dressage des plats préparés mais aussi dans la vitrine qui doit attirer l’oeil du client pour l’inciter à l’achat. Le boucher devra vaincre sa timidité car il sera directement en contact avec les consommateurs, donc, il devra être à l’aise pour communiquer et être aimable et souriant. 

Il devra présenter ses produits et conseiller ses clients sur les choix à faire en matière de plats ou de viande. 

Gibee