Qu’est-ce que l’outplacement ?

Terme générique managérial et anglicisme, l’outplacement est de plus en plus appliqué de nos jours. Les cabinets spécialisés en la matière ne cessent de se proliférer. Le curieux se posera donc la question suivante : Qu’est-ce que donc l’outplacement ? Nous répondrons à cette question de la manière la plus claire.

Ce qu’est l’outplacement

De façon concise, l’outplacement est une stratégie par laquelle un employeur, par l’intermédiaire d’un cabinet spécialisé, trouve un nouvel emploi à un ancien collaborateur (employé)Cela ne peut avoir lieu que lorsque les deux acteurs du contrat de travail (employeur et employé) ont obtenu une fin de collaboration par accord des parties, une rupture avec consentement de chacun, pour une quelconque raison justifiable. La stratégie est ainsi appliquée pour le personnel d’encadrement ayant servi pendant de nombreuses années dans une entreprise. Comme une responsabilité sociale de l’employeur, celui-ci accompagne son ancien collaborateur dans les démarches administratives afin de faciliter son accès à un nouvel emploi. Les démarches sont alors coordonnées par un cabinet d’outplacement, usant de son expertise en Ressources Humaines comme recruteur ou chasseur de tête, afin de trouver l’opportunité idéale en un bref délai. 

A lire :  Pourquoi les entreprises ont-elles autant besoin d’emballages métalliques ?

Pour aller plus loin

Si l’outplacement est une stratégie principalement utilisée pour les cadres d’un secteur quelconque, il est aussi possible d’en faire usage pour une autre catégorie d’employés, mais à condition que le placement effectué soit collectif. Cela peut subvenir lors d’un licenciement pour motif économique, par exemple. L’employeur, pour faciliter de nouveaux débouchés à ses anciens employés, peut alors faire appel aux services d'un cabinet d’outplacement. Cet accompagnement de l’employeur est une part de ses responsabilités sociales et une obligation aussi, car les employés licenciés sont sous le coup d’une force majeur. Notons, par ailleurs, qu’il n’y a pas lieu d’envisager un processus d’outplacement s’il y a licenciement pour faute grave ou lourde, individuellement ou collectivement, que ce soit pour un agent d’encadrement ou pour celui de toute autre catégorie inférieure.