Quelles sont les trois grandes étapes avant d’entamer la construction de votre maison ?

De plus en plus de Français optent pour la construction d’une maison neuve. Premièrement, c’est l’assurance d’avoir les matériaux les plus optimisés et les plus adaptés à l’environnement et l’économie d’énergie en général. Deuxièmement, l’intérêt d’avoir un habitat parfaitement élaboré selon ses goûts reste l’argument majeur de ce secteur d’activité. Néanmoins, il faut se donner le temps de la réflexion avant d’entamer le chantier et ne surtout pas brûler les étapes.

Choisissez le bon terrain

Tout le monde n’est pas un expert de l’évaluation des sols. Ce travail nécessite l’intervention d’un spécialiste en la matière. Le premier point à vérifier est que le terrain est bien constructible. Certaines entreprises de construction de maisons en Dordogne proposent à leurs clients une sélection de parcelles à vendre dans toute la région pour trouver la bonne place. Ensuite, il faut être assuré de la stabilité des sols ainsi que des projets éventuels sur les terrains avoisinants.

A lire :  Pourquoi recourir aux services d’une agence immobilière pour l’achat d’un bien d’exception dans le Val d'Oise ?

Faites une demande de permis de construire

Pour commencer le chantier de sa maison, il est indispensable de demander l’autorisation de l’administration. Cette autorisation s’obtient après la validation d’un dossier que vous aurez rempli avec toutes les informations nécessaires ainsi que des plans détaillés de votre projet et des photographies de l’environnement de votre maison. Il est très difficile de réaliser les plans lorsque l’on n’est pas professionnel. Les constructeurs proposent désormais à leurs clients de remplir ces formalités à leur place.

La souscription à une assurance « dommage ouvrage »

Elle est obligatoire pour tous les propriétaires qui souhaitent entamer un chantier de construction, de rénovation ou bien d’agrandissement d’une maison. Cette assurance permet de devancer la mise en jeu de la responsabilité du constructeur et de sa garantie décennale en l’indemnisant plus rapidement en cas de problème. C’est ensuite l’assurance qui prendra le relais auprès du constructeur le temps d’établir les rapports d’expertise nécessaires.