Quelles sont les garanties d’un achat dans le neuf ?

Parmi les avantages d’une acquisition dans le neuf figure la couverture du bien avec différents types de garanties auxquelles le constructeur doit souscrire. On distingue notamment la garantie de parfait achèvement, la garantie décennale, la biennale et l’assurance dommage-ouvrage qui peut être contractée par le maître d’ouvrage. Découvrez plus en détails les garanties d’un achat dans le neuf.

Les assurances : décennale et biennale

Lors d’une acquisition dans le neuf, le bien immobilier est protégé pour une assurance décennale qui couvre tous les défauts de construction ayant un impact sur la solidité de l’ouvrage et les éléments indissociables du logement, qui le rendent impropre à sa destination. De ce fait, tous les travaux de réfection rentrant dans cette catégorie seront à la charge du constructeur sur une période de 10 ans.

Pour le bon fonctionnement des équipements, le maître d’ouvrage bénéficie d’une garantie biennale. Ainsi, l’ensemble des éléments qui sont dissociables de l’ouvrage (les volets, la robinetterie, les équipements ménagers, etc) sont couverts par cette garantie et la responsabilité de l’entrepreneur est engagée sur une durée de deux à compter de la réception du bien. A Rennes, vous pouvez acheter votre logement neuf sur www.espace-neuf.fr.

A lire :  Que faut-ils savoir sur les diagnostics immobiliers recommandés ?

La garantie du parfait achèvement

La garantie de parfait achèvement est une assurance valable pendant un an et qui tient l’entrepreneur et le constructeur responsable de toute réparation pour les désordres décelés au cours de la réception du logement. Ceci, quel que soit le type de désordre ou son ampleur. Pour un maître d’ouvrage qui a opté pour un contrat de construction de maison individuelle, la structure qui garantit la livraison du constructeur, doit se charger des travaux requis pour la réparation des désordres constatés lors de la réception ou dans les huit jours qui suivent. Un délai d’un mois est également accordé au maître d’ouvrage pour notifier au promoteur les vices apparents de la construction via une lettre recommandée avec accusé de réception.

En ce qui concerne l’assurance dommage-ouvrage, elle couvre les mêmes défauts que la garantie décennale, toutefois, son application nécessite moins de démarches. Il est recommandé à un particulier souhaitant acquérir un bien de souscrire à cette garantie pour couvrir son ouvrage et bien négocier le prix du logement en cas de revente.