Quel est le nouveau jouet à la mode à la récré ?

Exit le classique cache-cache, la marelle, l’élastique, les billes, les cartes Pokémon, les toupies Beyblade, les Pogs, les osselets, le Rubik’s cube notamment. Aujourd’hui, un nouveau raz de marée dans la planète “jeux de récréation” à fait son entrée. Impossible d’ailleurs de passer à côté tant il est devenu en quelques semaines le jeu incontournable : le it-jeu du moment. Bien sûr, il s’agit du Hand Spinner qui contrairement à son inventrice, connait lui un franc succès. Focus sur la star la plus populaire du moment.

Le Hand Spinner, la nouvelle coqueluche des cours de récré … mais pas que !

Devenu hype du jour au lendemain – depuis la rentrée des vacances de Pâques notamment – le Hand Spinner est tout simplement une toupie à plusieurs branches. A l’extrémité de chacune des branches se trouve un poids qui permet ainsi à l’objet de tourner plus vite autour de l’axe central. D’ailleurs, il tourne rapidement et longtemps sur n’importe quelle face. L’idée est juste de le faire tourner entre ses doigts voire sur un seul doigt en faisant ou non des figures particulières.

Cette frénésie ne se limite pas à l’enceinte d’un établissement scolaire. Non ! Ce jeu a envahi, colonisé tous les lieux. Transports en commun, bureau, salle d’attente par exemple, il est de partout. Et qui plus est, il ne connaît pas de limite d’âge pour ses utilisateurs. Même les adultes, se sont laissé séduire par ce jeu.

A lire :  Comment faire réaliser un calendrier personnalisé ?

Un objet aux mille et un visage

De couleurs – pailleté, phosphorescent, bariolé, monochromatique par exemple – de formes – rond, pointu notamment – de matières différentes – plastique, aluminium, laiton, inox ou encore cuivre – et objet a réussi à séduire par sa diversité. Quelle que soit ses envies et ses goûts, il existe forcément un modèle pour se faire plaisir. 

Un usage insoupçonné

Le Hand Spinner a été inventé dans les années 90 par une Américaine, Catherine Hettinger. Ce dernier lui permet de jouer avec sa fille alors qu’elle souffre d’une maladie musculaire. Sa commercialisation n’attire pas les foules. Son brevet expirant en 2005, de nombreuses firmes s’en empare. Il faudra néanmoins attendre cette année pour qu’il soit en rupture de stock. Et s’il est si apprécié, c’est sans doute pour ses nombreuses qualités tel que son côté apaisant, détressant. le fait d’améliorer son attention, sa concentration voire encore de se muscler les doigts. Il est en outre, très utile pour les enfants souffrant d’autisme.