Comment choisir sa chemise ?

Pièce maîtresse du vestiaire masculin, la chemise qu’elle soit portée de manière formelle pour se rapprocher de l’effet costume, en mode urbain, pour arborer un style décontracté ou tout simplement pour créer un effet loose par exemple, le plus important est de choisir une chemise pour homme chic, avec goût. Et pour cela, suivez le guide des principaux critères auxquels il faudra veiller.

Les principaux gestes à adopter pour ne pas se tromper en choisissant sa chemise

Choisir la bonne taille

C’est le critère numéro un. Il convient de privilégier une chemise à la bonne taille. Pour ce faire, les pectoraux doivent être soulignés sans être moulés. Et chose primordiale, les boutons de la chemise ne doivent pas être sous tension. La chemise ne doit pas faire tout simplement de plis.

Opter pour la bonne coupe

Concernant la coupe, la morphologie guidera le choix. Les hommes les plus minces opteront pour un modèle près du corps. La chemise fitée étoffera la silhouette. Ceux qui manquent de carrure, mieux vaut opter pour la chemise cintrée. Ceux ayant une carrure – épaules et pectoraux – très prononcés, la coupe droite est idéale. La chemise droite et ajustée conviendra mieux à ceux dont les épaules sont moins larges que le bassin. Ceux qui sont plutôt bien portant seront mis en valeur avec une coupe droite tout simplement. 

A lire :  Que faut-il avoir dans sa garde robe ?

Dans tous les cas, il convient de faire en sorte que la couture des épaules soit située légèrement avant le tombé de l’épaule.

Adopter la bonne longueur

Ensuite, la longueur de la chemise. Elle ne doit être ni trop longue ni trop courte. Elle doit cependant être suffisamment longue au niveau du buste pour être portée rentrée dans le pantalon et ce, sans devoir se raccommoder à tous les instants. L’idéal est qu’elle arrive au milieu des fesses.

Faire le choix du col

Ne pas se tromper de col. Pléthore de cols s’offre à la gent masculine. Qu’il soit officier, mao, classique, inversé, cassé, cutaway, anglais, français, boutonné sous patte ou encore milanais, il faut garder à l’esprit de pouvoir y glisser les doigts entre lui et le cou en ayant le premier bouton fermé. Après, ce n’est qu’une affaire goût et de préférence. Tout comme les détails, le choix de la matière notamment.