Comment bien évaluer la valeur de son bien immobilier ?

Que ce soit par curiosité ou dans l’optique de vendre son bien immobilier, l’estimation permet de connaître sa valeur, c’est-à-dire à quel prix théorique on peut obtenir en le vendant.  Voici nos conseils pour procéder à l’évaluation de votre bien immobilier. 

Peut-on estimer soi-même son bien?

L’estimation d’un bien immobilier par un professionnel n’est pas gratuite. On peut alors être tenté de procéder soi-même à son estimation. 

Dans ce cas, il faut prendre en compte les critères suivants :

  • Le prix du m² dans la zone dans laquelle se trouve votre bien immobilier
  • Ce prix multiplié par la surface habitable
  • Le prix du m² du terrain multiplié par la surface du terrain
  • L’état du bien immobilier
  • Ses performances énergétiques établies pas un diagnostic énergétique
  • Son charme
  • Ses atouts
  • Ses inconvénients
  • La modernité de ses installations
  • Les travaux à prévoir pour le nouvel acquéreur
  • Les prix des habitations situées dans la même zone géographique et aux caractéristiques assez similaires

Mais même en prenant soigneusement en compte chacun de ces éléments, vous n’arriverez qu’à un prix estimatif, souvent assez éloigné de la réalité. Si cela suffit pour votre curiosité, cette estimation d'une maison en ligne n’est pas suffisante si vous désirez mettre en vente votre bien immobilier.

A lire :  Quels sont les différents prêts immobiliers ?

Quel expert pour évaluer son bien immobilier?

Vous pouvez vous tourner vers plusieurs professionnels pour l’estimation de votre bien immobilier :

  • Notaire : solution la plus fiable
  • Agence immobilière : solution souvent gratuite, mais le prix peut être gonflé pour vous inciter à effectuer le mandat de vente auprès de chez eux
  • Expert immobilier agréé auprès d’un tribunal : solution fiable et totalement indépendante, mais moins répandue

Il est souvent conseillé de procéder à plusieurs estimations pour avoir un prix moyen. 

L’estimation n’est qu’un indicateur

Il faut bien comprendre que l’estimation ne vous oblige en aucun cas à proposer votre bien à ce prix. Toutefois il est vivement conseillé de ne pas trop s’en éloigner. 

Bien sûr, le premier prix doit être légèrement plus élevé, car il faut toujours s’attendre à ce que le prix soit négocié. Mais un prix trop élevé risque de freiner les acheteurs et de vous faire perdre du temps. À l’inverse, un prix trop bas réduit le montant de la plus-value.